< > < >

Le Jeu de l'amour et du hasard

©vincent arbelet

LE JEU DE L'AMOUR ET DU HASARD - Benoit Lambert

Le Jeu de l'amour et du hasard

©vincent arbelet

Le Jeu de l'amour et du hasard

©vincent arbelet

Le Jeu de l'amour et du hasard

©vincent arbelet
Représentation - Théâtre
03 Mar.
20:00 - 21:40
04 Mar.
20:00 - 21:40
05 Mar.
20:00 - 21:40
06 Mar.
20:00 - 21:40

Le Jeu de l'amour et du hasard

Marivaux / Benoît Lambert

Présentation

Bientôt trois siècles après sa création, le chassé-croisé amoureux imaginé par Marivaux n’a pas pris une ride. Dans la mise en scène de Benoît Lambert, ce bijou théâtral apparaît tel qu’il est : aussi délectable qu’audacieux.

Promis l’un à l’autre par leurs pères, Silvia et Dorante ne se sont encore jamais vus. Chacun, de son côté, imagine le même stratagème : se présenter à l’autre sous les habits de sa ou son domestique, afin de « l’examiner un peu » avant de l’épouser… Le quatuor de jeunes comédiens choisi par Benoît Lambert, directeur du Centre dramatique national de Dijon, restitue à ce classique toute son acuité et sa fraîcheur. Derrière le masque de la comédie, l’intrigue pose les questions – toujours actuelles – de la force des préjugés sociaux et de l’aspiration à une égalité dont l’amour, enfant de bohème, serait l’instrument. La pièce est aussi un bel hommage aux femmes qui, maîtresse ou servante, mènent presque tout du long ce jeu « de hasard ». Conçu par Antoine Franchet, le décor rétro de jardin d’hiver, en écho au goût du XVIIIe siècle pour la nature, devient un laboratoire des sentiments et le lieu d’une expérience théâtrale jubilatoire.

La jeune troupe rend les nuances de la langue avec une aisance délicieuse et moderne à la fois. TÉLÉRAMA

Distribution/Production

Texte Marivaux Mise en scène Benoît Lambert
Interprétation Robert Angebaud, Rosalie Comby, Etienne Grebot, Edith Mailaender, Martin Sève, Antoine Vincenot

Assistant à la mise en scène Raphaël Patout Scénographie et lumière Antoine Franchet Son Jean-Marc Bezou Costumes Violaine L. Chartier Coiffures et maquillages Marion Bidaud Régie générale et plateau Geoffroy Cloix Régie lumières Julien Poupon Régie son Samuel Babouillard 

Production Théâtre Dijon Bourgogne, CDN Soutien Région Bourgogne-Franche-Comté / FONPEPS / FIJAD, Fonds d’insertion pour jeunes artistes dramatiques / DRAC et Région Provence-Alpes-Côte d’Azur

Presse

Les chassés-croisés des sentiments, tests de sincérité ou pièges tendus, s’expriment chez Marivaux dans des dialogues tricotés à plusieurs tailles de maille. Et les jeunes comédiens, tous issus de la même promotion de l’Ecole d’acteurs de Cannes et Marseille, en font entendre la subtilité avec fraîcheur.
TÉLÉRAMA

De la plus parfaite escrime dans la langue du XVIIIe, si claire et vive - le désir n’existe que par elle - quatre jeunes comédiens (Rosalie Comby, Edith Mailaender, Malo Martin et Antoine Vincenot) donnent une version allègre et souple, non sans ce soupçon d’humeur sombre propre aux personnages de Marivaux.
L’HUMANITÉ

Le rythme est excellent, l’interprétation bien cadrée par un metteur en scène aigu mais qui ne démontre jamais. Les jeunes spectateurs exultent.
LE FIGARO

Fraîcheur et légèreté sont au rendez-vous et nous saisissons les transformations des personnages amenés à se démasquer, mettant à nu davantage que leurs identités sociales, leurs valeurs morales.
LE MONDE

Le décor d’Antoine Franchet propose une vision radicale de la dualité à l’œuvre dans Le Jeu de l’amour et du hasard : d’un côté, l’authenticité des dominés ; de l’autre, la futilité des dominants.
LA CROIX
1h40
  • Saison 19/20
TARIFS
PASS
Mar
03.
03
20:00
18/26
10/17
Mer
04.
03
20:00
18/26
10/17
Jeu
05.
03
20:00
18/26
10/17
Ven
06.
03
20:00
18/26
10/17

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée et réaliser des statistiques d'audience du site. En savoir plus

J'accepte