< > < >

L'Histoire du soldat

©julien hanck
Représentation - Théâtre - Musique
08 Déc.
17:00 - 18:20

L'Histoire du soldat

Igor Stravinsky / Charles Ferdinand Ramuz

Présentation

La fine fleur de la Comédie-Française pactise avec le Diable pour raconter en musique L’Histoire du soldat. Sur des airs de valse, de tango ou de jazz, joués par sept solistes de l’Orchestre de Paris, les comédiens s’emparent avec talent de la poésie de Ramuz et de la partition de Stravinsky.

Créée en 1918 par Igor Stravinsky et Charles Ferdinand Ramuz, L’Histoire du soldat rend hommage à tous les disparus d’une guerre qui s’achève. Sur le chemin du retour, un jeune soldat rencontre le Diable et lui vend son violon – c’est à dire son âme – en échange d’un livre qui prédit l’avenir. Mais le Diable gagne toujours…
Dirigés de main de maître par Jean-Christophe Gayot, les sept musiciens jouent aussi leur âme sur leurs instruments. Emmenés par le violon, ils entonnent tour à tour une marche militaire, un paso doble, une valse viennoise, un ragtime. Didier Sandre à l’aise sur tous les tons, Maxime Coggio, soldat plus vrai que nature, et Michel Vuillermoz, diable-caméléon, donnent un beau relief à cette fable drôle et cruelle. Le mythe de Faust revisité, dans un accord parfait entre théâtre et musique.

Cent ans après sa création, L’Histoire du soldat « marche » toujours aussi bien. Preuve en est donnée par cette merveille d’interprétation. LE MONDE

Distribution/Production

Musique Igor Stravinsky Texte Charles Ferdinand Ramuz
Interprétation Didier Sandre et Michel Vuillermoz de la Comédie-Française et Maxime Coggio
Direction Jean Christophe Gayot
Violon Olivier Charlier
Les solistes de l’Orchestre de Paris
Clarinette Philippe Berrod Percussions Eric Sammut Trombone Guillaume Cottet-Dumoulin Trompette Célestin GUERIN Basson Giorgio Mandolesi Contrebasse Yann Dubost

Production Lara Sidorov - Concert Talent

Presse

Cent ans après sa création, L’Histoire du soldat « marche » toujours aussi bien. Preuve en est donnée par cette merveille d’interprétation qui dynamise avec un égal bonheur le texte de Ramuz et la musique de Stravinsky.
LE MONDE

L’équipe réunie est de premier rang : trois comédiens du Français et sept musiciens de l’Orchestre de Paris servent ici ce conte cruel et drolatique, dans un exact équilibre entre verve engagée et évocation abstraite. L’on suit ici avec gourmandise l’histoire et son soldat, ses paysages et situations, ses distorsions imaginaires – narratives et musicales –, au gré de coloris tantôt circassiens, tantôt poétiques. Une version très incarnée de l’Histoire du soldat, propre à faire référence.
AVANT‐SCÈNE OPÉRA

Pour faire vivre ce récit dans toute sa vérité, sans le truchement de la mise en scène, il faut des interprètes totalement investis. Des musiciens acteurs. Et des acteurs musiciens. Capables, pour mieux la perdre, de retrouver leur propre âme d'enfant. Trois conditions réunies ici. Mais si l'alchimie prend, ce n'est pas qu'en raison de la présence de ces trois membres de la Comédie‐Française. C'est aussi, grâce aux musiciens, dirigés avec une précision sans faille par l'expert des oeuvres de la modernité Jean‐Christophe Gayot.
LE FIGARO
1h20
  • Saison 19/20
TARIFS
PASS
Dim
08.
12
17:00
25,50/33
15/23

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée et réaliser des statistiques d'audience du site. En savoir plus

J'accepte