< > < >

Teaser " Mycelium " Jacky Molard Quartet

Jacky Molard quartet

©Serge Picard
Représentation - Musique
12 Avr.
20:00 - 21:30

Jacky Molard quartet

Mycélium
& Jean-Michel Veillon / François Corneloup / Albert Marcoeur / Christophe Marguet

Présentation

De gigues endiablées en danses tsiganes hypnotiques, des Balkans à l’Afrique noire, le violoniste Jacky Molard fait voyager la musique bretonne vers de nouveaux horizons. Il ouvre aujourd’hui son quartet historique à quatre musiciens d’envergure, Jean-Michel Veillon, François Corneloup, Albert Marcoeur et Christophe Marguet. Le quartet devient octuor. La musique, l’énergie et notre plaisir s’en trouvent décuplés !
Après avoir bouleversé en profondeur la musique populaire bretonne en l’ouvrant sur l’infinie variété des musiques du monde, le violoniste Jacky Molard a créé en 2006 une formation en son nom pour partager la scène avec des complices talentueux venus d’horizons différents (jazz, trad, classique) : Yannick Jory, saxophoniste multi-timbral aux magnifiques phrasés ; Hélène Labarrière, contrebassiste au groove puissant et Janick Martin, accordéoniste harmoniste toujours en phase avec l’esprit de la danse. En dix années d’expérience, ces quatre musiciens rompus à l’improvisation sous toutes ses formes ont forgé un son unique et se sont imposés comme l’une des formations les plus innovantes des musiques populaires.
« Les rencontres en musique sont essentielles pour se ressourcer » affirme le musicien. Fort de ce crédo, le violoniste invente aujourd’hui un nouveau projet, en invitant des musiciens compositeurs à écrire une oeuvre à partager avec son quartet historique. Celui-ci arrange et interprète ensuite ces nouvelles pépites musicales sur scène à la lumière de son esthétique propre. Pour le premier épisode de cette formidable aventure, Jacky Molard convie sur le plateau quatre musiciens experts : Jean-Michel Veillon (flûte traversière), François Corneloup (saxophone baryton), Albert Marcoeur (voix, percussions) et Christophe Marguet (batterie). Ce nouvel orchestre XXL, à la cohésion redoutable, délivre une musique euphorisante, pulsative et mélodique !

Formation soudée, composée de musiciens aux riches vocabulaires et attirés par l’impro, le quartet du violoniste Jacky Molard livre un quatrième album aventureux. LE TÉLÉGRAMME

Distribution/Production

Violon, composition Jacky Molard Contrebasse Hélène Labarrière Accordéon Janick Martin saxophone soprano et alto Yannick Jory
Flûte traversière en bois Jean-Michel Veillon Saxophone baryton François Corneloup Voix, percussions Albert Marcoeur Batterie Christophe Marguet

Production Innacor
www.innacor.com

Presse

Formation soudée, composée de musiciens aux riches vocabulaires et attirés par l’impro (Yannick Jory aux sax, Hélène Labarrière à la contrebasse, Janick Martin à l’accordéon diatonique), le quartet du violoniste Jacky Molard livre un quatrième album aventureux.
Des éléments bretons, balkaniques, orientaux, de jazz et de musique contemporaine bouillonnent dans les morceaux où des invités entraînent le groupe dans leurs univers propres : le flûtiste Jean‐Michel Veillon, le guitariste électrique Serge Teyssot‐Gay, le saxophoniste baryton François Corneloup et le percussionniste‐chanteur Albert Marcoeur.
LE TÉLÉGRAMME

Chacun des musiciens s’envole vers moult horizons, et nous suivons leurs rêves émerveillés. Il règne une véritable symbiose entre eux. Leur musique est à l’image de leur complicité, en parfaite harmonie. Un invité exceptionnel vient se greffer à ce concert déjà bien entamé, il s’agit de François Corneloup. Accompagné de son saxophone baryton, il propose sa composition, écrite à la demande du groupe, pour la nouvelle année 2017.
La musique du quatuor se veut par moments moins enjouée, comme « La marche des gens qui s’en vont », très bel hommage à ceux qui nous quittent trop tôt. Cette fois, on laisse la place à une mélodie plus sombre, les sons s’alourdissent, comme si les ténèbres s’ouvraient sous nos pieds.
On découvre aussi le morceau Mycelium qui donne son nom à l’album. Jacky Molard nous explique que, comme son nom l’indique, « ce champignon (Mycelium) est primordial à la vie organique et qu’il est à l’origine d’une formidable chaîne vectrice de vie sous nos pieds ». Le parallèle s’établit aisément avec le réseau musical, qui est lui aussi vital pour lutter contre tout ce qui est inhumain, et en l’occurrence, la « bêtise de l’ homme » !
C’est donc une musique vivante, à l’image de la vie qui passe ! Ainsi s’achève le très beau concert de Jacky Molard Acoustic Quartet. C’est un moment exquis, plein d’émotion, ou les musiciens nous ont littéralement fait voyager !
FRAGIL MAG
1h30
  • Saison 17/18
TARIFS
PASS
Jeu
12.
04
20:00
18/26
10/17

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée et réaliser des statistiques d'audience du site. En savoir plus

J'accepte