< > < >

Karamazov

©Christophe Raynaud De Lage

Karamazov

©Christophe Raynaud De Lage

Karamazov

©Christophe Raynaud De Lage

Karamazov

©Christophe Raynaud De Lage

Karamazov

©Christophe Raynaud De Lage
Représentation - Théâtre
31 Mai.
19:00 - 23:30
01 Jui.
19:00 - 23:30

Karamazov

Fiodor Dostoïevski / Jean Bellorini

Présentation

Quatre frères qui se déchirent, un père à abattre, un coupable à trouver… Jean Bellorini nous entraîne avec sa troupe chorale dans les tourments de la fratrie Karamazov. Le metteur en scène y orchestre avec flamboyance cette tragédie sublime adaptée de l’ultime chef-d’oeuvre de Dostoïevski. Un polar saisissant, doublé d’un récit d’amour brûlant.

Autour de la datcha, il y a les fils légitimes : Dimitri l’amoureux passionné, Ivan le philosophe, Aliocha le mystique. Face à eux, le bâtard, Smerdiakov, cynique et haineux, dégoûté par sa condition de domestique. Au hasard de la vie, ces quatre frères se retrouvent dans la ville paternelle. En proie aux questionnements de l’existence, de la chair et de la foi, ils se heurtent au père, Fiodor Pavlovitch, un homme dépravé et odieux qui ne s’est occupé d’aucun de ses fils. Le meurtre du père, qui fait vriller le roman philosophique en roman policier, confronte les quatre frères à la question de la responsabilité.
Avec l’art de frapper au coeur, Jean Bellorini poursuit ici son exploration heureuse des grands textes narratifs. Pour déployer la symphonie des Frères Karamazov, il s’entoure d’une troupe de quinze comédiens-musiciens-chanteurs, accompagné d’André Markowicz pour la traduction et de Camille de La Guillonnière pour l’adaptation du texte. La langue polyphonique de Dostoïevski est un formidable terreau pour ce chef de troupe, qui souhaite rendre sur scène toute la force poétique et lyrique de cette tragédie remarquable. Porteurs d’autant de sens, la musique, le silence et la parole se relaient pour poser, amplifier et transmettre les questions essentielles de l’oeuvre du romancier russe : la possibilité d’une justice et d’une charité dans un monde sans Dieu.

Un Karamazov qui procure le plaisir d’une enfance de l’art du théâtre. Cela fait du bien. LE MONDE

Distribution/Production

D’après Les Frères Karamazov de Fiodor Dostoïevski Traduction André Markowicz (Éditions Actes Sud, collection Babel) Adaptation Jean Bellorini, Camille de La Guillonnière Mise en scène Jean Bellorini
Interprétation Michalis Boliakis, François Deblock, Mathieu Delmonté, Karyll Elgrichi, Jean-Christophe Folly, Jules Garreau, Camille de La Guillonnière, Jacques Hadjaje, Blanche Leleu, Clara Mayer, Teddy Melis, Marc Plas, Geoffroy Rondeau, Hugo Sablic

Scénographie, lumière Jean Bellorini Costumes, accessoires Macha Makeïeff Création musicale Jean Bellorini, Michalis Boliakis, Hugo Sablic Création sonore Sébastien Trouvé Coiffures, maquillages Cécile Krestchmar Assistanat à la mise en scène Mélodie-Amy Wallet Assistanat à la scénographie Guillaume Chapeleau Assistanat à la lumière Luc Muscillo Assistanat aux costumes Claudine Crauland Assistanat aux coiffures, maquillages, habillage Nelly Geyres, Cécile Larue Assistanat aux accessoires Margot Clavières Régie générale André Néri Régie lumière Luc Muscillo Régie son François Sallé Régie plateau Guillaume Chapeleau, Ludovic Moysan Le décor a été réalisé dans les ateliers du Théâtre Gérard Philipe, centre dramatique national de Saint-Denis, sous la direction de Christophe Coupeaux et Quentin Charrois.

Production Théâtre Gérard Philipe, Centre dramatique national de Saint-Denis Coproduction Festival d’Avignon / La Criée, Théâtre national de Marseille / Théâtre de Carouge, Atelier de Genève / Scène nationale du Sud-Aquitain, Bayonne / Théâtre de Caen / Théâtre Firmin Gémier - La Piscine, Pôle national des arts du cirque d’Antony et de Châtenay-Malabry / Opéra de Massy / Comédie de Clermont-Ferrand, scène nationale / Maison de la Culture d'Amiens, Centre européen de création et de production / Maison des Arts André Malraux, scène nationale de Créteil et du Val de Marne / Scène nationale de Sète et du Bassin de Thau / Grand R, scène nationale de la Roche-sur-Yon / Les Treize Arches, scène conventionnée de Brive / Espace Jean Legendre - Théâtre de Compiègne, scène nationale de l’Oise en préfiguration Avec le soutien du Département de la Seine-Saint-Denis et de la Région Île-de-France

Presse

Pour son grand retour dans la programmation du Festival d’Avignon, la carrière de Boulbon accueille l’adaptation d’une oeuvre monumentale de la littérature russe : Les frères Karamazov de Fiodor Mikhaïlovitch Dostoïevski. A la mise en scène, le directeur du Théâtre Gérard Philipe de Saint‐Denis, le jeune et talentueux Jean Bellorini.
RFI

Tous s’emparant avec une belle énergie communicative de leurs personnages, en épousant les affres, les contradictions, les tourments. Offrant au public, avec une vérité rare, leur humanité.
LA CROIX

Le metteur en scène, avec son complice Camille de la Guillonnière, a ingéré le monstre et l’a restitué avec son esthétique, celle d’un meneur de théâtre de troupe, dans la filiation d’Ariane Mnouchkine.
LIBÉRATION

Un Karamazov qui procure le plaisir d’une enfance de l’art du théâtre. Cela fait du bien.
LE MONDE

Jamais surplombant ni haut perché, Jean Bellorini met en avant l'esprit collectif et révèle davantage un tempérament de... chef d'orchestre.
TÉLÉRAMA

Ce théâtre fervent, sans compromis, touche le public en plein coeur.
LA VIE

Les étoiles s’en souviennent encore. Le spectacle avait illuminé la nuit dans le fantasmagorique site de la carrière de Boulbon en juillet dernier, durant le Festival d’Avignon. Karamazov, mis en scène par Jean Bellorini avait alors emporté les spectateurs dans un moment rare de bonheur.
JSD
4h30 (durée estimée avec entractes)
  • Saison 16/17
TARIFS
PASS
Mer
31.
05
19:00
18/26
10/17
Jeu
01.
06
19:00
18/26
10/17

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée et réaliser des statistiques d'audience du site. En savoir plus

J'accepte