< > < >

Jours étranges

©Caroline ablain

Jours étranges

©Caroline Ablain
Représentation - Danse
01 Mar.
20:30 - 21:30

Jours étranges

Dominique Bagouet / Catherine Legrand

Présentation

Catherine Legrand, accompagnée de six femmes, six danseuses magnifiques, revisite la pièce majeure de Dominique Bagouet, Jours étranges.
Ne l’oublions pas, Dominique Bagouet fut l’un des chorégraphes emblématiques de la nouvelle danse française, qui prit son élan au début des années 1970, fut institutionnalisée en 1981, avant d’être consacrée sur la scène internationale. Sur la musique de l’album Strange days des Doors, les danseuses incarnent la turbulence, l’exaltation, la révolte, la fragilité. Un hymne sensuel, nostalgique et incandescent à la jeunesse, qui résiste merveilleusement à l’épreuve du temps, plus de vingt-cinq ans après sa création. Catherine Legrand, qui signe ici la « re-création » de Jours étranges, était l’assistante de Dominique Bagouet sur la pièce d’origine. Elle en est un témoin bouleversant.

Spectacle à découvrir au Quartz, scène nationale de Brest, dans le cadre du festival DañsFabrik
Avec ce spectacle, nous initions une nouvelle forme de partenariat avec le Quartz - scène nationale de Brest, en proposant à cinquante spectateurs du Théâtre de Cornouaille de découvrir un spectacle de leur programmation danse, que vous pouvez inclure à votre Pass Cornouaille. Cinquante spectateurs du Quartz viendront également assister cette saison à un spectacle de notre festival Circonova. Nous assurons le transport gratuit en bus depuis Quimper. Départ prévu de la navette à l’arrière du Théâtre de Cornouaille à 19h15.

Distribution/Production

Chorégraphie Dominique Bagouet Direction artistique recréation Catherine Legrand Musique The Doors Strange days
Interprétation Magali Caillet, Lucie Collardeau, Katja Fleig, Elise Ladoué, Pénélope Parrau, Annabelle Pulcini
Décor Laurent Gachet Costumes Laure Fonvieille Lumières Didier Martin  

Production déléguée Bonlieu, scène nationale Annecy Coproduction (en cours) Théâtre national de Bretagne, Rennes / Le Triangle, cité de la danse, Rennes / Le Théâtre, scène nationale de Mâcon-Val de Saône Soutien Famille Bagouet / Collectif Danses Rennes Métropole pour le prêt de studio

Presse

Jours étranges recueille ces moments passionnés où la jeunesse, maîtresse de tout son avenir, s'offre sans réserve au présent. Les danseurs ont été invités à réinventer les petits cultes qui tentent d'attacher les corps adolescents par là où ils menacent de s'envoler. Ils noient dans la débandade du corps et l'avalanche des décibels la défaillance du présent, celui d'aujourd'hui et celui d'alors.
LES LETTRES FRANÇAISES

On a pu lire ici et là que Jours étranges était une oeuvre hantée par la nostalgie de l’adolescence. C’est certainement vrai, c’est même conforme aux déclarations du chorégraphe. Mais aussi, s’en tenir à cela, c’est peut‐être un peu court : comment jugeraiton un critique d’art qui expliquerait les tableaux de Dubuffet par le souvenir des séances de barbouillage de la petite enfance ? En réécoutant l’album des Doors, qui réveilla en lui le souvenir d’une époque enfouie, Bagouet se sent la force d’imaginer un spectacle‐manifeste qui réclame une implication entière de ses danseurs, un oeuvre d’une incroyable liberté, grâce à laquelle il peut enterrer une fois pour toutes sa réputation de « baroque contemporain » avec tout ce que cette expression évoque de préciosité et de raffinement dans l’art du mouvement. Sans autre décor que le gigantesque assemblage de haut‐parleurs, avec des habits de répétition disparates pour costumes, Bagouet renonce ici à toute son habileté, il transforme sa gestuelle, abonde dans la pitrerie, la danse devient rudimentaire, souvent gauche...
LE MONDE supplément consacré au Festival d’Automne, 1993
1h
  • Saison 16/17
TARIFS
PASS
Mer
01.
03
20:30
18/26
10/17

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée et réaliser des statistiques d'audience du site. En savoir plus

J'accepte