Interview Aurélien Dumont | Neige de Jakuchu (création 2017)

Interview d'Aurélien Dumont

à propos de sa création Neige de Jakuchu
festival SONIK

« Neige de Jakuchu constitue mon premier véritable quatuor à cordes.
Jakuchu est un peintre japonais né en 1716 et mort en 1800. L’extrême singularité esthétique et la virtuosité technique du peintre ont été un vrai choc lorsque je découvre son oeuvre, à l’occasion d’une magnifique exposition au Tokyo Metropolitan Art Museum à Ueno en mai 2016.

Certains traits et gestes, certaines couleurs semblent contenir tout ce qui sera développé par la suite dans la peinture ou l’expression picturale japonaise, d’Hokusai au manga. À un foisonnement motivique et chromatique quasi-expressionniste se confronte souvent un minimalisme de l’encre, presque diaphane : le lien entre les deux s’incarne pour moi au sein des différentes textures que la neige arbore dans ses compositions. Ombrée, projetée, statique, mouvante, dense, légère, la neige y est également vectrice de plans ; je tente de la « musicaliser » comme matériau principal du quatuor, tout en proposant un travail sur l’espace entre fulgurances et fragilités gelées.»

Commande du Théâtre de Cornouaille, édité par Artchipel 
Instrumentation : Quatuor à cordes, dédicace : Quatuor Diotima.
Création mondiale, 16 mai 2017, au Théâtre Max-Jacob (Quimper), dans le cadre du Festival Sonik, organisé par le Théâtre de Cornouaille

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée et réaliser des statistiques d'audience du site. En savoir plus

J'accepte