;

Nuit

@Ian Grandjean

Des jongleurs virtuoses

Nuit en janvier

Le Collectif Petit Travers présente « Nuit » dans le cadre de La Route du Sirque. Porté par la grâce, ce spectacle pour trois jongleurs et une balle magique séduit. Emballe même !

Ces foutues balles, elles surgissent de partout ! Elles tombent quand il faudrait rebondir, elles s’envolent au lieu d’atterrir et partent à gauche plutôt qu’à droite. Un vrai casse-tête pour des jongleurs. Un cauchemar éveillé.
Et s’il s’agissait d’un mauvais rêve justement ? C’est la nuit. Il fait noir. Les portes s’ouvrent et se ferment comme les écoutilles un soir de déprime. Comme tirées du lit, des silhouettes apparaissent à la lueur d’une bougie. Des visages se rencontrent, des corps se frôlent. La nuit se peuple de drôles de créatures. La balle devient alors une vermine ou une fourmilière, voire un troupeau, sinon un essaim, quand ce n’est pas une tribu indisciplinée.

Actrice à part entière, la balle est comme un petit animal avec lequel il faut composer. Et pour corser le tout, une balle robotique vient ajouter du bordel au chaos. Mais au-delà de l’absurdité de certaines situations, tout est parfaitement cadré. Sous protection du Dieu des jongleurs ? Surnaturelle, l’ambiance n’est pas à la fête, mais on s’amuse. Les plus petits (pas avant 6-7 ans, toutefois) soufflent enfin quand portes qui grincent et obscurité menaçante laissent place aux scènes loufoques. Imposer un tel niveau d’exigence au jeune public est rare et précieux. (...)

Par Léa Martinelli | Les Trois Coups
en savoir plus

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée et réaliser des statistiques d'audience du site. En savoir plus

J'accepte