;

Théâtre de Cornouaille

Situation

au vendredi 10 avril

Chères spectatrices et chers spectateurs,

Nous avons toujours très vive envie de vous retrouver, dès que ce sera possible, et c’est un plaisir pour nous de vous voir vous manifester nombreux en réponse aux questionnaires que nous avons adressés concernant les spectacles annulés et reportés. Nous sommes sensibles et attentifs à tous vos commentaires, et aux réactions nombreuses et chaleureuses que vous avez formulées après la diffusion du précédent texte titré Notre servante veille.

Les hypothèses les plus diverses circulent actuellement concernant la sortie du confinement. Nous aussi, de notre côté, nous ne cessons d’imaginer des scénarios, d’envisager des éventualités, d’échanger avec toutes les équipes artistiques. Cela se passe avec beaucoup de respect et de préoccupation de dialogue. Nos équipes permanentes, mais aussi intermittentes planifiées sur cette période, ont intégré un plan de chômage partiel. De plus, nous essayons de pratiquer au mieux les recommandations de solidarité diffusées au sein de notre profession dès l’annonce de la fermeture de nos salles.

Si l’activité reprenait début mai, notre scène nationale, l’ensemble des salariés qui dépendent de son activité, y compris ceux des équipes artistiques programmées, se trouveraient préservés, pour l’essentiel du travail planifié en commun, des effets économiques de la crise sanitaire inédite que nous traversons. Ceci ne sera très probablement qu’une hypothèse, mais nous voulons y voir un signe d’espoir. Nous y voyons un encouragement à continuer d’imaginer, à continuer d’échanger. Telle est notre partie, pour le reste, nous attendons les consignes sanitaires à venir, et nous nous préparons à vous informer au mieux des conséquences qu’elles auront.

Dans l’immédiat, merci à tous ; celles et ceux qui ont réagi immédiatement en nous demandant un remboursement dont il est possible qu’ils aient besoin ; celles et ceux qui ont ajouté un commentaire à cette demande en précisant qu’il leur tardait de revenir et en nous assurant de leur fidélité ; celles et ceux qui ont fait le pari d’un report des spectacles ; celles et ceux, nombreux, qui ont décidé de faire don de la valeur de leurs billets.

Nous allons travailler à vous informer au plus près de l’usage que nous ferons des dons reçus. Ils iront, directement ou indirectement, aux salariés de notre secteur qui se trouvent le plus en difficulté. À vous tous, spectatrices et spectateurs, nous voulons redire notre estime et notre attachement pour la confiance que vous nous accordez. Nous restons attachés à votre fidélité, qui contribue aux aventures de l’art, et à faire vivre ainsi tous ceux dont c’est la vocation de les servir.

Avec nos sentiments dévoués,

Vincent Léandri

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée et réaliser des statistiques d'audience du site. En savoir plus

J'accepte