< > < >

Une Femme se déplace

©Christophe Raynaud de Lage

Une Femme se déplace - David Lescot

Une Femme se déplace

©Christophe Raynaud de Lage

Une Femme se déplace

©Christophe Raynaud de Lage
Représentation - Chant - Humour - Théâtre - Musique
09 Jui.
20:00 - 22:10
10 Jui.
20:00 - 22:10

Une Femme se déplace

David Lescot / Cie du Kaïros

Présentation

Imaginez : un bug dans votre téléphone portable peut vous faire basculer à chaque instant dans votre passé ou votre futur. Suivant les péripéties d’une jeune femme branchée qui voyage dans le temps, David Lescot embarque sa troupe de quinze comédiens, musiciens et chanteurs, dans une irrésistible comédie musicale.

Famille, travail, bonheur, jusque-ici tout réussissait à Georgia, jeune femme épanouie de trente-cinq ans. Mais après une cascade soudaine de mésaventures, elle se découvre un pouvoir surnaturel : voyager dans le temps de sa propre vie.
Dans le décor du restaurant conceptuel le « Platitude », dont les spécialités culinaires rivalisent de fadeur, David Lescot orchestre un ballet musical épicé. Emmenée par la lumineuse Ludmilla Dabo, la troupe survoltée fait des étincelles. Traversant les époques de la vie de Georgia, les scènes s’enchaînent avec une vivacité jamais démentie, soutenues par les mélodies jazzy de quatre musiciens présents sur scène.
Entremêlant le fantastique et l’univers de la comédie musicale, l’auteurcompositeur- metteur en scène déploie la palette infinie de son talent. Tandis qu’il brosse le portrait joyeux, comique et sensible d’une femme qui s’émancipe, David Lescot n’oublie pas de piquer joyeusement les travers de notre société.
 
Ballets graphiques, choeurs jazzy et interprètes costauds : une réussite. TÉLÉRAMA

Distribution/Production

Texte, musique, mise en scène David Lescot

Interprétation Candice Bouchet, Elise Caron, Pauline Collin, Ludmilla Dabo, Marie Desgranges, Matthias Girbig, Alix Kuentz , Emma Liégeois, Yannick Morzelle, Antoine Sarrazin, Jacques Verzier
Batterie Anthony Capelli Claviers Fabien Moryoussef Basse Philippe Thibault Guitare Ronan Yvon

Chorégraphie Glysleïn Lefever assistée de Rafael Linares Torres Direction musicale Anthony Capelli Collaboration artistique Linda Blanchet Scénographie Alwyne de Dardel Costumes Mariane Delayre Lumières Paul Beaureilles
Son Alex Borgia Régie générale Pierre-Yves Le Borgne Habilleuse Lise Crétiaux Accessoires Gala Ognibene Perruques Catherine Bloquère Assistant stagiaire à la mise en scène Aurélien Hamard Padis Production Véronique Felenbok et Marion Arteil Diffusion Carol Ghionda Presse Olivier Saksik - Elektronlibre

Production Compagnie du Kaïros
Coproduction La Filature - Scène nationale de Mulhouse / Théâtre de la Ville - Paris / Printemps des Comédiens / Théâtre de Villefranche-sur-Saône / Scène nationale de Sète
Avec la participation artistique du Jeune Théâtre National et avec le soutien de L’ENSAD LR (Ecole Nationale Supérieure d’Art Dramatique de Montpellier) et du Théâtre de Gennevilliers - Centre dramatique national.
Avec l’aide de la SPEDIDAM et de l'ADAMI.
LA SPEDIDAM est une société de perception et de distribution qui gère les droits des artistes interprètes en matière d’enregistrement, de diffusion et de réutilisation des prestations enregistrées. L’ADAMI gère et fait progresser les droits des artistes-interprètes en France et dans le monde. Elle les soutient également financièrement pour leurs projets de création et de diffusion.
David Lescot est artiste associé au Théâtre de la Ville-Paris, à la Filature - Scène nationale de Mulhouse et au Théâtre de Villefranche-sur-Saône.
La Compagnie du Kaïros est conventionnée par le Ministère de la Culture - DRAC Île de France au titre des Compagnies et Ensembles à Rayonnement National et International

Presse

Ballets graphiques, chœurs jazzy et interprètes costauds : une réussite.
TÉLÉRAMA

Avec Une Femme se déplace, David Lescot s’empare du genre très codifié de la comédie musicale, ici à tendance surnaturelle. Amenée par l'irrésistible Ludmilla Dabo ainsi que dix comédiens‐danseurs‐chanteurs et quatre musiciens live, la pièce livre le portrait poétique et plein de fantaisie d'une femme d'aujourd'hui. Une magistrale histoire d'émancipation qui se chante et se danse.
MEDIAPART

Une Femme se déplace est à la fois une comédie modeste et incroyablement ambitieuse. Le spectacle n'en jette jamais plein les yeux ‐ pas de décors pharaoniques ‐ et cependant ne cesse de monter en puissance caustique. Laquelle causticité ne déprécie jamais ses personnages. Autrement dit, ni le metteur en scène ni les spectateurs ne sont placés au‐dessus de ce portrait ‐ qui puise probablement dans l'autobiographie de David Lescot ‐ où Georgia est bien obligée de revisiter sa vie, son enfance et ses choix fondamentaux, à travers ce téléphone qui la balade dans le temps, comme le font d'ordinaire les rêves ou les cauchemars. Ce que démontre magistralement le spectacle est qu'aujourd'hui, toute une génération de comédiens est capable de danser et de chanter comme on respire ou parle, sans faire d'effets ‐ et en interprétant une multitude de personnages.
LIBERATION

La joyeuse surprise, c’est que David Lescot a osé, avec ce spectacle, créer une vraie comédie musicale, chantée et dansée, autant dire une forme quasi inexistante dans le théâtre d’art à la française. Car Une Femme se déplace n’a rien à voir avec les produits importés de Broadway que l’on range en général dans cette catégorie. C’est bien une création propre, ancrée dans le réel et l’art d’aujourd’hui, et qui le fait décoller, ce réel, avec une fantaisie irrésistible.
LE MONDE
2h10
  • Saison 20-21
TARIFS
PASS
Mer
09.
06
20:00
25,50/33
15/23
Jeu
10.
06
20:00
25,50/33
15/23

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée et réaliser des statistiques d'audience du site. En savoir plus

J'accepte