< > < >

White desert orchestra - Eve Risser

©Sylvain Gripoix

WHITE DESERT ORCHESTRA - Eve Risser - Teaser

White desert orchestra

©Sylvain Gripoix

White desert orchestra

©dr
Représentation - Jazz
19 Mai.
21:00 - 22:30

The White desert orchestra

Ève Risser

Présentation

À la tête d’une belle clique d’aventuriers du son, l’ex-pianiste de l’Orchestre national de jazz se lance dans une équipée sauvage au coeur des grands espaces américains. Comme la bande originale d’un voyage au coeur des Grands canyons, le White desert orchestra concocte une musique onirique et magmatique, méditative et sauvage.

La compositrice Ève Risser est une véritable performeuse oeuvrant au carrefour du jazz et des musiques improvisées. Son domaine de prédilection : le piano, dont elle expérimente avec ferveur depuis plusieurs années les paradoxes et les limites sonores. Des entrailles de son piano préparé, elle sort une panoplie de sons inouïs, qui révèlent une approche inédite et très personnelle de l’instrument, un univers musical libre et poétique. Influencée par la scène musicale norvégienne, Ève Risser évoque sa fascination pour les grands espaces, vides en apparence, pour les natures de toute sorte (sauvage, urbaine, humaine), et pour la magie libérée par le froid, la glace, le silence de la neige et la poésie de l’hiver.
Digne représentante d’une nouvelle génération de musiciens européens, la pianiste fonde en 2015 son White desert orchestra. Une joyeuse formation de dix trentenaires, fine fleur de la scène jazz hexagonale, échappés du collectif Coax, du Surnatural orchestra ou du Conservatoire supérieur de Paris. Sans oublier le trompettiste norvégien Eivind Lønning. À la tête de ce mini big-band hybride, mouvant et modulable, elle invente un univers poétique, traversé de formes et de couleurs, de souffles, de motifs et d’expressions, parfois rock, free ou plus intimes, véritable hymne aux sensations que provoque le spectacle grandiose de la nature.

Brillamment servie par des musiciens hors norme, la musique vous prend aux tripes pour vous emmener vers des contrées inexplorées. CITIZEN JAZZ

Distribution/Production

Piano, piano préparé, composition Eve Risser Sax alto, clarinette, clarinette basse Antonin Tri Hoang Sax tenor et baryton Benjamin Dousteyssier Basson Sophie Bernado Trompette Eivind Lønning Trombone Fidel Fourneyron Flûtes Sylvaine Helary Guitare électrique Julien Desprez Basse Fanny Lasfargues Batterie, percussions Sylvain Darrifourcq Ingénieur du son Céline Grangey
-
Production COLORE
La diffusion du White desert orchestra a bénéficié de l’aide à la création de la Direction régionale des affaires culturelles d’Île-de-France et du soutien de la SPEDIDAM et de l’ADAMI. Sa diffusion est une action financée par la Conseil régional d’Île-de-France.
http://www.everisser.com/

Presse

La musique du White Desert Orchestra s’écoute comme la bande originale d’un voyage dans la nature sauvage des grands espaces américains.
Invoquant volontiers la géologie (ses compositions évoquent la structure d’une pierre, la formation des roches métamorphiques ou la matière organique qui compose la Terre), elle concocte des pièces très originales, très personnelles, où elle semble déverser la musique qui bouillonne en elle, à la fois onirique et magmatique, méditative et sauvage.
Les timbres de chaque instrument s’entrechoquent au gré des combinaisons entre musiciens, créant ainsi autant de textures et de climats.
Brillamment servie par des musiciens hors norme (mention spéciale au batteur Sylvain Darrifourcq, qui maintient la tension tout au long du concert), la musique vous prend aux tripes pour vous emmener vers des contrées inexplorées. On connaissait ses talents de pianiste et de flûtiste (notamment entrevus dans l’Orchestre National de Jazz de Daniel Yvinec) ; on découvre avec ce somptueux projet ses grands talents de compositrice.
CITIZEN JAZZ

Pourquoi le White Desert Orchetra est‐il enthousiasmant ? D’abord parce que le projet compositionnel d’Eve Risser manifeste de bout en bout force cohérence. Ensuite parce que la leader a su s’entourer de personnalités musicales parmi les plus denses de l’hexagone (non sans oublier le trompettiste norvégien Eivind Lønning). Enfin, parce que les sentiments exprimés par ce big smalltet m’ont apparu correspondre à l’état d’esprit dans lequel se trouve notre société contemporaine.
Musique extrêmement forte, cohérente, puissante sur le plan expressif : une liste de qualificatifs incomplète qui dépeint a minima le White Desert Orchestra.
JAZZ MAGAZINE
1h20
  • Saison 16/17
TARIFS
PASS
Ven
19.
05
21:00
18/26
10/17

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée et réaliser des statistiques d'audience du site. En savoir plus

J'accepte