< > < >
Représentation - Musique
16 Oct.
20:00 - 21:30

Le Train Birinik

Régis Huiban septet

Description

L’accordéoniste breton Régis Huiban et son septet prennent le train en marche et vous invitent à bord du Birinik qui, autrefois, parcourait le sud du Pays Bigouden, de Pont-l’Abbé à St-Guénolé. En voiture, attention au départ !

Locomotive de la musique bretonne, Régis Huiban compose, arrange et orchestre depuis plusieurs années une nouvelle musique traditionnelle, pleine de swing, d’improvisations et de groove. Fort de multiples expériences scéniques, il mélange subtilement mémoire et création, et nous fait découvrir une autre image de l’accordéon chromatique en Bretagne.
En complicité avec son ami guitariste Philippe Gloaguen, Régis Huiban a composé un album de sept titres, portant chacun le nom d’une gare : Pontl’Abbé- Ville, Plobannalec, Treffiagat, Guilvinec, Penmarc’h, Kérity et enfin St-Gué-Terminus, comme autant d’étapes que marquait ce petit train, qui traversait le Pays Bigouden au début du XXe siècle.
Train de marchandises, train de voyageurs, ce transbigouden rythmait la vie des gens du pays qui se rendaient aux foires, aux pardons et aux grandes fêtes. Les touristes l’empruntaient également pour venir sur les plages ou visiter le phare d’Eckmühl.
Habile aiguilleur de la mémoire, Régis Huiban emprunte des voies de traverse. Avec les fidèles musiciens de son quartet et un trio à cordes, il compose une bande son originale, où cheminent de multiples influences traditionnelles, populaires et jazz. Un voyage musical et pittoresque de première classe ! Exceptionnellement, pour ce concert à Quimper, Serge Duigou, historien, accompagnera les musiciens et racontera l’histoire du Train Birinik.

Régis Huiban livre une suite de morceaux aux influences jazz en juste concordance avec l’époque, qui s’écoutent comme une musique de film, comme un récit, où les élans primesautiers alternent avec des accents plus nostalgiques.
ARMEN

Distribution/Production

Accordéon, accordina, voix Régis Huiban Guitare Philippe Gloaguen Contrebasse Julien Le Mentec Batterie Loïc Larnicol  Violon Julie Bonnafont Alto Cécile Grenier Violoncelle Mathilde Chevrel

regishuiban.com

Presse

Régis Huiban livre une suite de morceaux aux influences jazz en juste concordance avec l’époque, qui s’écoutent comme une musique de film, comme un récit, où les élans primesautiers alternent avec des accents plus nostalgiques.
ARMEN

C'est un pan de l'histoire du Pays Bigouden que Régis Huiban et son quartet sont en passe de faire revivre en musique. Fin janvier, à l'occasion de Tarz Moor, la fête de la culture bretonne au Guilvinec, ils rendront grâce au train Birinik. Raconter des histoires, puiser dans le passé, l'enrichir d'aujourd'hui pour mieux le donner à ceux qui viendront demain. L'histoire, cette fois, c'est celle du train Birinik. Cette histoire de train m'intéresse vraiment». Est-ce parce que ses fenêtres, au Guilvinec, donnaient sur l'ancienne voie? Ou parce que de chez lui, à Pont-l'Abbé, il voit passer la rue du Petit- Train? Toujours est-il qu'il s'est renseigné. A fouillé. Écouté. Pour créer. «En fait il y a sept titres. Comme les sept haltes du Birinik». Régis Huiban emmène dans son wagon poétique Philippe Gloaguen, Loïc Larnicol et Julien Le Mentec. Un bien bel équipage, pour une invitation au voyage. On rit, on pleure, on accélère, on ralentit, «l'essentiel c'est d'avoir des émotions». On se laisse porter par une musique atmosphérique. Régis Huiban et ses acolytes ont inventé le jazz ferroviaire. Bon comme une bonne vieille loco, qui fume, qui cahote, qui grince et qui chante. Qui berce, surtout, et qui fait un bel écrin à la rêverie.
LE TELEGRAMME

Tout le talent de Régis Huiban a été de ponctuer ce voyage très local à la lenteur légendaire, de rythmes issus des musiques traditionnelles qui sentent bon l'iode et les landes de genêts. Pendant le concert, Serge Duigou, grand spécialiste de l'histoire locale est monté à plusieurs reprises sur scène pour partager souvenirs et anecdotes. Car ce petit tortillard avait quelque chose de rassurant et de très humain dans les rencontres qu'il permettait. Et Serge Duigou de rappeler « les joyeux voyageurs se rendant à la fête des Cormorans, les familles bigoudènes plus recueillies lors des pardons, les premiers touristes partant à l'assaut du phare d'Eckmühl, mais aussi les cris et odeurs des animaux participant eux aussi au voyage ». Et ce rythme rassurant des saisons, ce pan entier de l'histoire bigoudène, Régis Huiban s'est visiblement laissé le temps de s'en imprégner jusqu'à proposer cette musique en ciel et mer, totalement inclassable mais qui peint admirablement les couleurs mélodiques de ce petit territoire du bout du monde.
OUEST FRANCE

1h30
  • Saison 14/15
TARIFS
PASS
Jeu
16.
10
20:00
17/25
9/16