< > < >

La Mastication des morts

©Luc Jennepin

La Mastication des morts

©Hubert Amiel

La Mastication des morts

©Hubert Amiel

La Mastication des morts

©Hubert Amiel

La Mastication des morts

©Hubert Amiel
Représentation - Théâtre
04 Jui.
21:30 - 23:00
04 Jui.
23:30 - 00:50
05 Jui.
21:30 - 23:00
05 Jui.
23:30 - 00:50
06 Jui.
21:30 - 23:00
06 Jui.
23:30 - 00:50

La Mastication des morts

Patrick Kermann / Solange Oswald / Groupe Merci

Description

Bienvenue au petit cimetière de Moret-sur- Raguse, sur les bords de l’Odet ! Le soir tombe à l’ombre de la cathédrale de Quimper, et rien ne devrait troubler le repos des défunts qui y sont enterrés. Et pourtant… les dents claquent, les rires fusent, les morts ressassent ! Ce n’est pas parce qu’on est mort qu’on n’a plus rien à dire…

C’est la nuit. Le public est entraîné vers un étrange campement, qu’il est invité à traverser. Là, une première voix se détache dans l’obscurité. Puis des paroles brisent complètement le silence. Des voix qui remontent le temps, celles des accidentés, des suicidés, des meurtriers, des poilus de 14-18, des riches et des pauvres… Pour la plupart, des hommes et des femmes chassés de l’histoire par la petite porte.
Dessous la dalle, combien de secrets, d’aveux, de joies, de rancoeurs ? Ils en ont des choses à dire ces morts. Leurs histoires individuelles s’entrecroisent et se télescopent, résidus sonores de deux-cents vies sur un siècle d’existence. Refusant ce silence imposé par la Faucheuse, hommes, femmes, enfants, jeunes et vieux livrent leurs témoignages, se parlent, s’engueulent, composent des choeurs. Des paroles d’outretombe, parfois peu avouables, souvent cocasses et drôles à en mourir.
Dans une joyeuse tentative de réconciliation avec la mort, que notre époque évacue systématiquement, Solange Oswald et le Groupe Merci viennent pour la première fois en Bretagne présenter ce spectacle, qui avait enthousiasmé le public d’Avignon à sa création en 1999. Grande défricheuse des écritures contemporaines, Solange Oswald aime déplacer le regard des spectateurs et les espaces de jeu. Ici, on déambule sous les étoiles, on se promène, et on écoute cette évocation de la vie vue depuis l’au-delà.

On a beau dire, on s’y fait pas, on s’y fait pas !
JEAN-MARIE BOUTARD 1867-1923

L’inventivité et l’humour qui s’en dégagent font de ce spectacle écrit par Patrick Kermann, une inoubliable émotion de théâtre.
LE PARISIEN

Distribution/Production

Mise en scène Solange Oswald Installation, scénographie Joël Fesel Collaboration artistique Jude Anderson Dramaturgie Marie-Laure Hee Avec Catherine Beilin, Jean-François Bourinet, Georges Campagnac, Frédéric Cuif, Marie-Céline Daubagna, Anaïs Durin, Gaetano Giunta, Etienne Grebot, Jérôme Huguet, Ghislaine Maucorps, Karine Monneau, Quentin Quignon, Marc Ravayrol, Sacha Saille, Tanguy Trillet et les masticateurs associés quimpérois (distribution en cours)
- - - - -
Production à la création Groupe Merci, Centre national des écritures du spectacle de la Chartreuse de Villeneuve-lèz-Avignon, Théâtre de la Digue (Toulouse). Avec l’aide du Théâtre de la Cité (Toulouse) et le soutien de la DRAC Midi-Pyrénées, du Conseil régional Midi-Pyrénées, du Conseil général de la Haute-Garonne, de la Ville de Toulouse, de la SACD et de l’ADAMI
Création initiale le 10 juillet 1999 au grand cloître de la Chartreuse de Villeneuve-lèz-Avignon / Centre national des écritures du spectacle, Festival officiel d’Avignon Le Groupe Merci est conventionné par la DRAC Midi- Pyrénées, la Région Midi-Pyrénées et la Ville de Toulouse

www.groupemerci.com

Presse

Ne mâchons pas nos mots : La Mastication des morts, au-delà de son titre propre à faire fuir n’importe quel vivant fier de ses trente-deux dents, laissera sa trace dans l’histoire du théâtre. L’inventivité et l’humour qui s’en dégagent font de ce spectacle écrit par Patrick Kermann, une inoubliable émotion de théâtre.
LE PARISIEN

Drôle et pertinent, Patrick Kermann a réussi à travers ce texte à donner un aperçu des moeurs et embrouilles d'une société villageoise en train de disparaître sous nos yeux. La distribution, qui réunit quatre comédiens et trois musiciens, mérite un coup de chapeau collectif. Une raison, parmi beaucoup d'autres, d'aller voir ce spectacle dont on sort étonnamment ragaillardi. Il s'agit là d'une authentique et délicieusement atypique aventure de théâtre.
TELERAMA

Monologues brefs pour résumer la vie de tous ces macchabées, dialogues, interpellations, choeur, on se dit que finalement, après la mort, il y a une vie. Le dispositif scénique est des plus originaux. Le public déambule d’une sépulture à l’autre, laissant libre cours à son inspiration. On se dit que les cimetières sont à l’image du monde des vivants ; même crevés, on n’est pas si égaux que ça. On quitte le cimetière, non pas en emportant une poignée de terre mais en ayant retrouvé un pan de notre mémoire.
L’HUMANITE
1h20
  • Saison 14/15
TARIFS
PASS
Jeu
04.
06
21:30
17/25
9/16
Jeu
04.
06
23:30
17/25
9/16
Ven
05.
06
21:30
17/25
9/16
Ven
05.
06
23:30
17/25
9/16
Sam
06.
06
21:30
17/25
9/16
Sam
06.
06
23:30
17/25
9/16

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée et réaliser des statistiques d'audience du site. En savoir plus

J'accepte