< > < >

La Fresque - Angelin Preljocaj

©Jean-Claude Carbonne

La Fresque (The Painting on the wall)

La Fresque - Angelin Preljocaj

©Jean-Claude Carbonne

La Fresque - Angelin Preljocaj

©Jean-Claude Carbonne

La Fresque - Angelin Preljocaj

©Jean-Claude Carbonne
Représentation - Danse
13 Oct.
20:00 - 21:30
14 Oct.
20:00 - 21:30

La Fresque

Ballet Preljocaj

Présentation

Il était une fois… Inspirée d’un conte traditionnel chinois, La Fresque déploie une suite de scènes chorégraphiques somptueuses. Les dix danseurs du ballet d’Angelin Preljocaj transportent le spectateur dans l’univers du merveilleux et du surnaturel.
Tout commence par un voyage. Celui de Meng et de Chu, qui cheminent sur les routes de Chine. Trempés par la pluie, les deux hommes font halte dans un temple délabré. Là, un vieil ermite leur fait découvrir une fresque représentant un groupe de jeunes femmes aux cheveux dénoués. L’une d’elles semble sourire à Chu, qui tombe instantanément amoureux. Au point de vouloir, pour la rejoindre et l’épouser, traverser le mur peint et pénétrer à sa suite dans un monde merveilleux. Chassé plus tard de cet univers, il retrouvera sur la fresque l’élue de son coeur, les cheveux noués, comme le veut la tradition pour les épouses.
Hommage au pouvoir d’illusion des images, La Fresque est une métaphore de l’idée même de représentation. Le rêve éveillé du voyageur est semblable à celui du spectateur que le chorégraphe, tel un magicien, conduit dans une réalité parallèle et un temps suspendu.
Pour composer son voyage onirique, Angelin Preljocaj a réuni autour de lui et de son ballet une équipe d’exception. La partition électro-fusion de Nicolas Godin, ex-membre du groupe Air, les costumes aériens d’Azzedine Alaïa, les lumières d’Éric Soyer et les vidéos créées par la designer Constance Guisset dessinent une scénographie envoûtante, tout en volutes. La danse, énergique et épurée, se déploie en tableaux sensuels, là un pas de deux aérien, ici des danseuses reliées par les cheveux à un ciel imaginaire. Les ensembles sont réglés au cordeau, servis par des danseurs virtuoses. Ce conte chorégraphique fascine à tout âge.

Angelin Preljocaj peint avec cette Fresque une pièce harmonieuse, au récit clair et à l’envoûtement certain. LE FIGARO

Distribution/Production

D’après le conte chinois La Peinture sur le mur Pièce pour 10 danseurs
Chorégraphie Angelin Preljocaj Musique Nicolas Godin Costumes Azzedine Alaïa Décors et vidéos Constance Guisset
Studio lumières Éric Soyer Assistante répétitrice Natalia Naidich Choréologue Dany Lévêque Réalisation masques Michèle Belobradic Réalisation décors Atelier du petit chantier

Production Ballet Preljocaj
Coproduction Grand Théâtre de Provence / Maison des arts de Créteil / Théâtre de la Ville - Paris / Chaillot, Théâtre national de la danse / Scène nationale d’Albi / National Taichung Theater (Taïwan)
www.preljocaj.org

Presse

La nouvelle création d’Angelin Preljocaj questionne le statut de la représentation dans notre société à travers une pièce qui mêle les registres du merveilleux et du surnaturel. […] Il y a des scènes époustouflantes, comme ces filles suspendues par leurs cheveux, ces duos d’une sensualité délicate, qui nous entraînent dans un rêve de Mille et une nuits et d’ombres chinoises. Les lumières sont somptueuses. Cette métaphore bien menée révèle un imaginaire d’une belle force poétique.
LA TERRASSE

Dès le début du spectacle, on est happé par la beauté du duo des voyageurs, qui trouve son équilibre entre la puissance des danses rituelles et la légèreté aérienne des portés. […] L’ensemble du spectacle navigue entre ces deux univers : romantisme onirique d’un côté, inquiétante étrangeté de l’autre. […] Les moments de grâce se succèdent : un duo amoureux en apesanteur sous un ciel étoilé, un solo furieux où la chevelure devient membre du corps à part entière, une danse masquée aux allures de rituel… […] La Fresque est une beauté noire, une magistrale mise en abîme du pouvoir hypnotique des images.
L’HUMANITÉ

Le chorégraphe déploie des effets presque cinématographiques, donnant une profondeur de champ du plus bel effet. Les pas de deux marquent les esprits. La compagnie ici resserrée autour de dix danseurs est dans un engagement de tous les instants. La Fresque peut, au dire de son auteur, se lire comme une méditation sur le pouvoir des images. Ou un voyage en mouvement.
LES ÉCHOS

Angelin Preljocaj peint avec cette Fresque une pièce harmonieuse, au récit clair et à l’envoûtement certain.
LE FIGARO
1h20
  • Saison 17/18
TARIFS
PASS
Ven
13.
10
20:00
25,50/33
15/23
Sam
14.
10
20:00
25,50/33
15/23

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée et réaliser des statistiques d'audience du site. En savoir plus

J'accepte