< > < >

L'Homme hors de lui

©Simon Gosselin

L'Homme hors de lui

©Simon Gosselin

BFM Paris Extra Muros : "l'homme hors de lui" au théâtre de la Colline

Représentation - Théâtre
13 Nov.
20:00 - 21:10
14 Nov.
20:30 - 21:40

L'Homme hors de lui

Valère Novarina / Dominique Pinon

Présentation

Déçu par l’appauvrissement du langage, un homme en colère décide de se révolter. Dominique Pinon nous embarque dans la langue jubilatoire de Valère Novarina. Une occasion de découvrir l’univers de cet auteur – metteur en scène majeur, mais encore certaines de ses peintures, présentées par l’Ouvrier du drame.

Tour à tour Vivant malgré lui, Bonhomme de terre, Déséquilibriste ou encore Chanteur en perdition, le comédien incarne en quatre actes la complainte de cet homme solitaire qui s’interroge sur le sens de sa vie. Il est question du temps qui passe, de Dieu, des brins d’herbe ou de l’urbanisme grandissant. La chanson s’invite lorsque Christian Paccoud, accordéon en bandoulière, met en musique le feu d’artifices verbal. En fin connaisseur du théâtre de Novarina, Dominique Pinon épate dans son adresse au spectateur. Avec humour, autorité et souvent beaucoup d’autodérision, le comédien se délecte de cette langue qui tourbillonne, se dilate, joue avec les sonorités et les énumérations. Joyeuse et grave, légère et profonde, la parole de Novarina réside dans sa faculté à réinventer le monde par le langage.

Au fil de ce tourbillon de sensation, entre noirceur, drôlerie et mélancolie, Dominique Pinon réussit le pari novarinien : faire de la parole, la chair du théâtre. TÉLÉRAMA

Distribution/Production

Texte, mise en scène et peintures Valère Novarina
Interprétation Dominique Pinon
Musique Christian Paccoud
L’ouvrier du drame Richard Pierre

Collaboration artistique Céline Schaeffer Lumières Joël Hourbeigt Scénographie Jean-Baptiste Née Dramaturgie Roséliane Goldstein
Costumes Céline Schaeffer Assistée de Marion Xardel Compositrice et interprète / Piano Laurie Barrère
Régie générale Richard Pierre Régie lumière Marine Deballon Assistante de l’auteur Sidonie Han Production/diffusion Séverine Péan, Emilia Petrakis / PLATÔ Construction du décor Atelier de La Colline

Production L’Union des contraires Coproduction La Colline – Théâtre national Accueil en résidence pour la reprise Théâtre de Vienne Avec le soutien du Ministère de la culture – DGCA – Délégation au théâtre
Spectacle créé le 20 septembre 2017 à La Colline – Théâtre national
Le texte sera publié aux éditions P.O.L à l’automne 2018
www.novarina.com

Presse

Au fil de ce tourbillon de sensation, entre noirceur, drôlerie et mélancolie, Dominique Pinon réussit le pari novarinien : faire de la parole, la chair du théâtre.
TÉLÉRAMA

Et c’est une petite merveille que ce spectacle d’à peine une heure, qui fait un triomphe tous les soirs à la Colline, et le théâtre a ajouté des dates de représentation jusqu’au 19 octobre. Et c’est une joie que de dire, de redire, la jubilation que provoque la langue de Valère Novarina, dans sa manière de réinventer le monde en le nommant, quand elle est ainsi incarnée. C’est un spectacle forain, c’est la foire de la parole telle qu’elle se déroule chaque jour, sauf que là c’est drôle, comme une enfance étoilée et démultipliée, avec ce mot d’ordre qu’on a vraiment envie d’adopter, par les temps qui courent où les écritures sociologiques ont gagné le match contre la poésie : « Gens du réel, cessez de vous prendre pour des agents de la réalité. »
Je parle, donc je suis, dit Dominique Pinon, l’acteur brut, l’acteur pur, « l’animal du portement et de l’offrande » selon Valère Novarina, tel qu’il s’offre à la langue de l’auteur depuis vingt ans. Les voir de nouveau réunis est un plaisir rare. Ensemble, ils réveillent des « monstres endormis », émotions non répertoriées, sentiments inconnus, joie gymnique du langage, joie pure, rire pur que le public accueille pour ce qu’il est : un cadeau.
LE MONDE

Il est l’alchimiste du verbe. Le grand architecte des mots. Depuis plus de quarante ans, Valère Novarina s’est révélé l’ordonnateur d’une parole libre, inventive, toute en éclats et en fulgurances, à la fois concrète et insaisissable. Une parole ouverte à tous les vents des imaginaires, joyeuse et grave, légère et profonde, populaire et métaphysique.
LA CROIX
1h10
  • Saison 18/19
TARIFS
PASS
Mar
13.
11
20:00
18/26
10/17
Mer
14.
11
20:30
18/26
10/17

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée et réaliser des statistiques d'audience du site. En savoir plus

J'accepte