< > < >

Bovary

©Pierre Grosbois

Bovary

©Pierre Grosbois

Bovary

©Pierre Grosbois

Bovary

©Pierre Grosbois
Représentation - Théâtre
17 Avr.
20:00 - 22:00
18 Avr.
20:00 - 22:00

Bovary

Gustave Flaubert / Tiago Rodrigues

Présentation

En adaptant le procès intenté à Flaubert en 1857 pour immoralité, le directeur du Théâtre national de Lisbonne, Tiago Rodrigues, appelle à la barre sa scandaleuse héroïne. Dans un chassé- croisé palpitant entre histoire, littérature et fiction, il fait rebattre à tout rompre le coeur d’Emma Bovary.
Le procès de Gustave Flaubert en 1857 pour « atteinte à la morale et à la religion » sert de point de départ à l’évocation de Madame Bovary. Et c’est là l’idée brillante du metteur en scène portugais. Entremêlant les lignes narratives du roman, les débats du procès et les confessions épistolaires de l’écrivain (sur le roman lui-même), Tiago Rodrigues immerge le spectateur au coeur d’un voyage envoûtant, qui ressuscite l’héroïne de Flaubert. Sur scène, au milieu de feuillets éparpillés comme autant de pages du livre, cinq acteurs incarnent à la fois l’accusation, la défense, Flaubert luimême, et tous les personnages du roman : Emma, Charles Bovary, le pharmacien Homais, les amants d’Emma… Dans la salle d’audience, la tension est là, palpable, entre les charges passionnées des uns et les contre-attaques survoltées des autres. Les comédiens changent d’humeur, de ton, de rôle et glissent avec grand talent du prétoire au roman, du réel à l’imaginaire.
Tiago Rodrigues a le génie de plonger au coeur des oeuvres et il en fait une superbe démonstration au cours de ce procès-théâtre. Aux prises avec son insatisfaction et la frustration de ses désirs, l’héroïne de Flaubert résiste et envoie valser les moeurs étriqués et liberticides de son époque. Mais pas seulement. Derrière l’hymne magnifique à une femme détonante, éprise de liberté, le dramaturge fait aussi résonner la force contagieuse de l’art contre laquelle toutes les censures du monde ne pourront jamais rien.

Rodrigues parvient à faire saisir tous les enjeux à la fois : la beauté du roman, la fascination qu’exerce son héroïne, la folie et les tourments qu’elle inspire à la censure d’État comme à son créateur. TÉLÉRAMA

Distribution/Production

Texte et mise en scène Tiago Rodrigues D'après le roman Madame Bovary de Gustave Flaubert et le Procès Flaubert | Traduction française Thomas Resendes
Interprétation Mathieu Boisliveau, David Geselson, Grégoire Monsaingeon, Alma Palacios et Ruth Vega-Fernandez

Lumières Nuno Meira Scénographie et costumes Ângela Rocha Construction décor Marion Abeille Régie générale Frank Condat Régie lumière Véronique Bosi Diffusion Carol Ghionda Administration de production Juliette Roels - Théâtre de la Bastille, Administration de tournée Julie Le Gall & Hanna El Fakir / CoKoT
Avec le soutien de l’équipe du Teatro Nacional D. Maria II Production exécutive Rita Forjaz Chef habilleuse Aldina Jesus Habilleuse Graça Cunha e da Lurdes Antunes Souffleuse Cristina Vidal

Production déléguée Théâtre de la Bastille Coproduction Teatro Nacional D. Maria II / EPCC Arts 276 / Centre dramatique national de Haute-Normandie / Comédie de Béthune - Centre dramatique national Nord Pas-de-Calais / Théâtre Garonne - scène européenne, Toulouse Soutien O Espaço do Tempo (Montemor-O-Novo, Portugal) / Ambassade du Portugal en France / Centre culturel Camões à Paris / Fondation Calouste Gulbenkian
Le texte de la pièce est édité aux Éditions Les Solitaires intempestifs.

Presse

Un régal pour l’esprit, tel est Bovary, le nouveau spectacle de Tiago Rodrigues.
Ce qui est formidable, dans cette pièce, c’est sa vivacité. Qu’on la lise (aux éditions Les Solitaires intempestifs) ou la voie, on est pris comme on peut l’être lors d’un bon débat politique à la télévision. Sauf que l’on est au théâtre, et que c’est beaucoup plus excitant. Quand on entre dans la salle, les cinq comédiens sont déjà sur scène. Ils jettent des feuilles de papier sur le sol, en s’amusant. Quand ils sentent que le public est prêt, ils commencent. Et c’est parti pour deux heures qu’on ne voit pas filer, tant s’enlacent le fond et la forme.
LE MONDE

Rodrigues parvient à faire saisir tous les enjeux à la fois : la beauté du roman, la fascination qu’exerce son héroïne, la folie et les tourments qu’elle inspire à la censure d’État comme à son créateur.
TÉLÉRAMA

Le metteur en scène habité n'a pas son pareil pour faire passer le frisson du mythe, tout en mettant en relief, en sourires et en larmes, l'humanité du théâtre. Ce Bovary dit la déprime de la vie bourgeoise, l'hypocrisie des conventions et des institutions. Mais il exprime surtout la beauté de l'amour, la tragédie et la rébellion d'une femme libre. Bovary pour un soir. Emma for ever...
LES ECHOS

Quand le metteur en scène Tiago Rodrigues s’empare du célèbre roman de Gustave Flaubert, il s’intéresse à sa sulfureuse héroïne autant qu’à l’auteur et à la société bienpensante de l’époque. Plaidoyer pour une conception scandaleuse de la littérature !
Oui, cette oeuvre est à haute teneur toxique, Tiago Rodrigues le démontre. Oui, Emma rue dans les brancards. Oui, trois fois oui, le roman a une portée révolutionnaire, et ce n’est pas la défendre qu’en effacer la portée.
LES TROIS COUPS
2h
  • Saison 17/18
TARIFS
PASS
Mar
17.
04
20:00
18/26
10/17
Mer
18.
04
20:00
18/26
10/17

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée et réaliser des statistiques d'audience du site. En savoir plus

J'accepte