< > < >

Kalakuta republik

©Doune photo

Kalakuta republik

©Doune photo

Kalakuta republik

©Sophie Garcia

Kalakuta republik

©Doune photo

Kalakuta republik

©Doune photo
Représentation - Danse
03 Fév.
20:00 - 21:30

Kalakuta Republik

Serge Aimé Coulibaly

Présentation

Pour évoquer, au-delà du mythe, l’immense musicien nigérian Féla Kuti, Serge Aimé Coulibaly ordonne une envoûtante célébration musicale et chorégraphique, qui interroge le rôle et la place de l’artiste dans la société.
En Afrique, le saxophoniste et chanteur Féla, mort en 1997, est un dieu. Dépassant largement le cercle des fans de l’afrobeat (ce rythme funky jazz dont il fut l’inventeur), son aura s ’étend à tous ceux qui, comme lui, ont un jour rêvé de liberté. Car « l’homme couvert de femmes » (il eut vingt-sept épouses) a aussi été un opposant politique farouche, qui a toujours combattu le régime dictatorial de son pays. Rien d’étonnant si Serge Aimé Coulibaly, artiste engagé lui aussi, s’empare de cette figure de la contre-culture aussi héroïque que sulfureuse.
Le chorégraphe d’origine burkinabè ne se contente pas d’illustrer la vie de Féla de quelques scènes emblématiques, en se reposant sur l’irrésistible pouvoir d’attraction de sa musique. Il prend le risque de livrer sa lecture, personnelle et flamboyante, d’un homme porteur des révoltes de tout un peuple et même d’un continent. Sur un plateau évoquant tour à tour une chambre et une discothèque, sa Kalakuta Republik, du nom de la résidence de Féla à Lagos, a des allures de révolution permanente. Corps noirs et masques blancs, les six interprètes sont conduits par Serge Aimé Coulibaly en personne jusqu’au bout de la transe, par une gestuelle de tremblements, une danse à l’énergie communicative. Dansez, camarades, le vieux monde est derrière vous…

Serge Aimé Coulibaly marie de manière enivrante musique, danse et révolution africaine. LA LIBRE BELGIQUE

Distribution/Production

Chorégraphie Serge Aimé Coulibaly
Création et interprétation Adonis Nebié, Marion Alzieu, Sayouba Sigué, Serge Aimé Coulibaly, Ahmed Soura, Ida Faho, Antonia Naouele
Musique Yvan Talbot Création vidéo Eve Martin Dramaturgie Sara Vanderieck Assistant à la chorégraphie Sayouba Sigué Scénographie et costumes Catherine Cosme Lumière Hermann Coulibaly Responsable technique Sam Serruys Informations et diffusion Frans Brood Productions

Production Faso danse théâtre & Halles de Schaerbeek Production déléguée Halles de Schaerbeek Coproduction Maison de la Danse (Lyon) / Torinodanza (Turin) / Le Manège, scène nationale de Maubeuge / Le Tarmac (Paris) / Les Théâtres de la Ville de Luxembourg / Ankata (Bobo Dioulasso - Burkina Faso) / Les Récréâtrales (Ouagadougou) / Festival Africologne (Cologne) / De Grote Post (Ostende) Avec le soutien du Musée des Confluences (Lyon) pour l'accueil en résidence, et de la Fédération Wallonie-Bruxelles, service de la danse

Presse

Dans Kalakuta Republik, Serge Aimé Coulibaly marie de manière enivrante musique, danse et révolution africaine.
LA LIBRE BELGIQUE

Une errance magnifique pour dire la révolte comme l’amour. […]
Kalakuta Republik, la plus aboutie des pièces de Serge Aimé Coulibaly à ce jour est riche d’une gestuelle faite de tremblements, de pliés sur genoux qui n’auraient pas dépareillé chez Sidi Larbi Cherkaoui. […]
Kalakuta Republik danse sur le volcan, celui des révolutions perdues comme celui des peuples qui finiront par se soulever. Politique et poétique le spectacle dans sa seconde partie devient plus fou encore, lâchant la bride dans une ambiance de discothèque ‐ ou de fin du monde. Il y a des scènes magiques…
SCENEWEB

Une pièce dotée d’une énergie communicative. Un morceau d’Afrique sans les clichés. Une Afrique comme celle que Serge‐Aimé Coulibaly et toute une génération d’artistes qui se mobilisent pour cela veulent mettre en avant.
INFERNO MAGAZINE
1h25 (entracte)
  • Saison 17/18
TARIFS
PASS
Sam
03.
02
20:00
18/26
10/17

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée et réaliser des statistiques d'audience du site. En savoir plus

J'accepte