< > < >

Le Banquet Céleste, Damien Guillon / Céline Scheen, Bach et l'Italie, Nouveau CD

Bach et l'Italie - Damien Guillon

©Le Banquet céleste
Représentation - Musique classique
02 Avr.
17:00 - 18:30

Bach et l'Italie

Vivaldi / Pergolèse / Bach
Damien Guillon / Le Banquet céleste

Présentation

Accompagné par les musiciens du Banquet céleste, le contre-ténor Damien Guillon, interprète admirable de la musique baroque spirituelle, chante et dirige un fascinant diptyque de psaumes de Bach et de Vivaldi, ainsi qu’un chefd’oeuvre de Pergolèse aux côtés de la soprano belge Céline Scheen, dont l’interprétation éclatante et incarnée impressionne.

Au XVIIe siècle, la musique ignore les frontières et circule encore plus vite que ceux qui la composent et la jouent. Bach n’a pas besoin de quitter l’Allemagne pour que l’Italie vienne à lui. Alors « Konzertmeister » à Weimar, il fut par exemple chargé de transcrire des partitions du compositeur vénitien Vivaldi, que le duc de Saxe-Weimar, enthousiasmé par la découverte de la musique italienne, avait acquises à Amsterdam.
Le style vénitien exerça, il est vrai, sur le jeune Bach une fascination profonde. Mais il s’inspire cependant de la musique d’un compositeur napolitain pour écrire Tilge, Höchster, meine sünden. S’appuyant en effet sur le Stabat Mater de Pergolèse, écrit en 1736, Bach applique le procédé de la parodie (pasticcio) et lui substitue le texte du Psaume 51 pour adapter sa création à la liturgie protestante.
Vivaldi savait fort bien écrire pour la voix, comme en témoigne son magnifique Nisi Dominus, qui sollicite la virtuosité du chanteur. Très proche du monde de l’opéra dans son écriture, il affectionne les changements d’affects théâtraux, omniprésents dans son oeuvre.
Malade, Pergolèse se retire au Monastère des Capucins de Pozzuoli, près de Naples. C’est là qu’il composera son Salve Regina, avant de mourir de la tuberculose en 1736, à l’âge de vingt-six ans.
Agiles, célestes et sensuelles à la fois, les voix des chanteurs font merveille sur ce répertoire. En parfaite connivence avec les musiciens du Banquet céleste, dans une même communion, ils répondent à ces oeuvres par une ferveur et une tenue musicale dignes de cette spiritualité.

Distribution/Production

Direction et contre-ténor Damien Guillon Soprano Céline Scheen
Et les musiciens du Banquet céleste

Production Le Banquet céleste
http://banquet-celeste.fr/

Presse

L'interprétation éclatante et incarnée de deux psaumes, l'un de Bach inspiré du Stabat Mater de Pergolesi, l'autre de Vivaldi. Voix humaines et instrumentales y gagnent une proximité, une souplesse que l'interprétation du Banquet Céleste, enregistrée l'été dernier à l'Abbaye aux Dames de Saintes, met remarquablement en valeur.
Agiles, effectivement célestes et sensuelles, les voix du contre‐ténor Damien Guillon (également à la direction) et de la soprano Céline Scheen épousent les timbres des cordes bien plus qu'elles ne s'y adossent. L'album est complété d'un Nisi Dominus éminemment vivaldien, autre psaume retenu essentiellement pour sa dimension concertante. Traitée en instrument soliste, la voix de Damien Guillon y fait également merveille.
TELERAMA

Entre flamboiement et retenue, entre paix intérieure et allégresse, Damien Guillon et son ensemble Le Banquet Céleste ont mis à l'honneur Vivaldi et Bach et en ont profité pour inviter le public de l'Eglise du Val‐Vert à un voyage intime et spirituel d'une beauté magistrale.
Et finalement que ce soit dans son rôle de chef, de chanteur, ou les deux réunis, Damien Guillon réussit son pari : deux soirs d'affilée, c'est une véritable ovation qui a conclu ses concerts. Deux soirs d'affilée, dans deux registres très différents, ses interprétations tout en finesse ont permis au public présent d'avoir le sentiment de s'élever. Et c'est peut‐être finalement ça, la plus grande réussite du Banquet Céleste : de permettre à ceux qui l'écoutent de partager le temps d'un instant un petit morceau de paradis.
CULTUREBOX
1h20 (entracte)
  • Saison 16/17
TARIFS
PASS
Dim
02.
04
17:00
18/26
10/17
- - - - -
PROGRAMME
Jean-Baptiste Pergolèse 
(1710-1736)

Salve Regina pour soprano
Antonio Vivaldi (1678 - 1741)
Nisi Dominus pour alto, RV 608
Jean-Sébastien Bach (1685 - 1750)
Psaume 51 : Tilge, Höchster, meine Sünden, BWV 1083, d’après
le Stabat Mater de Pergolèse

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée et réaliser des statistiques d'audience du site. En savoir plus

J'accepte