< > < >

The Winter's Tale Trailer

Le Conte d'hiver

©Johan Persson

Le Conte d'hiver

©Johan Persson

Le Conte d'hiver

©Johan Persson

Le Conte d'hiver

©Johan Persson

Le Conte d'hiver

©Johan Persson
Représentation - Théâtre
29 Mar.
20:00 - 23:00
30 Mar.
20:00 - 23:00

Le Conte d'hiver

William Shakespeare / Declan Donnellan

Présentation

Aucune autre pièce de Shakespeare n’a le charme du Conte d’hiver, surtout quand c ’est Declan Donnellan qui mène la danse, servi par des comédiens hors pairs. Tout est invraisemblable dans cette histoire aussi attrayante que fantasque. Tout sauf la grâce enjouée et l’humour, qui irriguent l’action. Tout sauf la folie des hommes et leurs passions.

Il était une fois deux rois qui étaient les meilleurs amis du monde. C’est sur le ton d’une histoire comme on en racontait jadis à la veillée que débute Le Conte d’hiver. Léonte, roi de Sicile, et Polixène, roi de Bohème, sont si heureux ensemble qu’ils ont du mal à se séparer. Après un long séjour en compagnie de Léonte et d’Hermione, son épouse enceinte, Polixène s’apprête à retourner en Bohème. Léonte insiste pour le retenir. C’est presque un caprice d’enfant. À la demande d’Hermione, Polixène accepte de rester. Intervient alors un de ces retournements dont seul Shakespeare a le secret. Léonte, soudain, n’est plus le même. Persuadé qu’Hermione le trompe avec son ami, et que ce dernier est le père de l’enfant à naître, il s’apprête à faire assassiner Polyxène. Celui-ci, prévenu à temps, réussit à s’enfuir. Jetée en prison, Hermione met au monde une fille, Perdita, aussitôt exilée par le roi devenu fou. Le bébé est abandonné sur les rives de Bohème, tandis qu’Hermione meurt de chagrin.
Cette transformation radicale de la plus tendre des harmonies en chaos absolu est menée de main de maître par Declan Donnellan, accueilli à Quimper avec un mémorable Ubu roi. Connaisseur avisé de Shakespeare et du théâtre élisabéthain, le metteur en scène fait son miel de cette pièce extravagante, truffée d’allégories et de rebondissements fantasques, entre tragédie et comédie. Il y insuffle une truculence et un humour pétillant, qui contribuent amplement au charme de cette fantaisie enchanteresse.
- - - - -
Spectacle en anglais, surtitré en français

Declan Donnellan met en scène avec maestria et allégresse une des tragi-comédies les plus mystérieuses de Shakespeare. TÉLÉRAMA

Distribution/Production

Mise en scène Declan Donnellan Scénographie Nick Ormerod Compositeur Paddy Cunneen Lumières Judith Greenwood Directrice du mouvement Jane Gibson assistée de Elizabeth Ballinger Assistant à la mise en scène Marcus Roche
Interprétation  Sam Woolf, David Carr, Edward Sayer, Eleanor McLoughlin, Grace Andrews, Guy Hughes, Joseph Black, Joy Richardson, Natalie Radmall-Quirke, Orlando James, Peter Moreton, Ryan Donaldson, Sam McArdle, Tom Cawte

Production Cheek by Jowl Coproduction Le Barbican, Londres / Les Gémeaux, scène nationale de Sceaux / Grand Théâtre de Luxembourg / Piccolo Teatro di Milano - Teatro d’Europa / Chicago Shakespeare Theater / Centre dramatique national, Madrid (INAEM)
http://www.cheekbyjowl.com

Presse

Declan Donnellan met en scène avec maestria et allégresse une des tragi-comédies les plus mystérieuses de Shakespeare. 
TÉLÉRAMA

L’Irlandais Declan Donnellan signe une mise en scène éblouissante du Conte d’hiver, cette oeuvre inclassable de Shakespeare. Un spectacle éblouissant de grâce et d’intelligence avec quatorze acteurs au jeu formidablement physique.
LA CROIX

Declan Donnellan réenchante le Conte d’hiver. Le génie du grand Will triomphe dans la version enchantée que livre le metteur en scène londonien. Pour orchestrer cette pièce à tiroirs – qui nous trimbale d’un royaume de Sicile, miné par la folle jalousie de son souverain, à une Bohême battue par les flots, où une fille de roi abandonnée et un prince grimé jouent aux tendres bergers –, il faut du rythme, de la virtuosité et de la fantaisie. Declan Donnellan et sa troupe « so british » offrent ce mix précieux en 2h45 qui passent comme un rêve. L’essentiel repose sur le jeu physique, d’une justesse et d’une précision sans faille, des comédiens. Au‐delà des anachronismes, des gags, irrésistibles, on est bluffé par l’implication des comédiens. La gestuelle chorégraphiée, fluide, aérienne, et les belles lumières colorées accentuent l’atmosphère onirique de ce Conte d’hiver, qui procure au final autant d’ivresse qu’une nuit d’été.
LES ECHOS

Shakespeare version limpide.
Declan Donnellan dirige des comédiens anglais avec rigueur et fluidité, suscitant rire et émotion. Un chef‐d’oeuvre en version originale, magnifié par quatorze comédiens personnels et unis.
LE FIGARO

L'incarnation théâtrale dans toute sa splendeur.
Nous découvrons un théâtre des émotions pures et spontanées. Le metteur en scène et les comédiens explorent les méandres et les travers de l'homme de pouvoir, trop fier pour revenir sur ses positions. Les scènes s'enchainent de manière fluide et cohérente. Chaque comédien est à la hauteur de son rôle, même dans les scènes de groupes, chacun est habité et présent au moment. La beauté de ce spectacle réside dans la transmission.
LE HUFFINGTON POST
2h35 (entracte)
  • Saison 16/17
TARIFS
PASS
Mer
29.
03
20:00
18/26
10/17
Jeu
30.
03
20:00
18/26
10/17

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée et réaliser des statistiques d'audience du site. En savoir plus

J'accepte