< > < >

Films fantômes

©Gwendal Le Flem

Films fantômes

©Gwendal Le Flem

Films fantômes

©Gwendal Le Flem
Représentation - Théâtre - Musique
10 Mar.
20:00 - 21:15

Films fantômes

Albin de la Simone

Présentation

Accompagné par cinq musiciens et deux comédiens, Albin de la Simone propose un concert renversant sur des films qui n’existent pas. Sans projection ni popcorn, venez découvrir neuf films « à imaginer ». Humour en vue !

En 1981, le romancier Hervé Guibert publiait L’Image fantôme, livre dans lequel, sans l’ombre d’une illustration, il écrivait son rapport à la photographie. L’auteur, compositeur et interprète Albin de la Simone emboîte le pas en créant Films fantômes. Imaginés de toutes pièces par Albin de la Simone, ces « courts métrages » fantomatiques s’incarnent à travers la musique du compositeur installé au piano, accompagné par ses malicieux comparses. Neuf films et autant d’histoires : du blockbuster américain au film d’auteur français, en passant par la comédie romantique ou le thriller politique. Réalisé sans aucune projection, ce tour de force qui nous plonge dans l’imaginaire pur est aussi original qu’hilarant.

EXPOSITION
À l’issue du concert, ou en journée, vous pourrez découvrir l’exposition méticuleusement documenté et ludique conçue par Albin de la Simone, avec la complicité de Clémentine Deroudille et Perrine Villemur. Dans un parcours immersif, photos de tournage, critiques de presse, story-board, affiches, costumes et témoignages d’acteurs prolongent cette expérience unique.
MA 08 > JE 17 MARS de 13h30 à 19h, entrée libre dans la limite des places disponibles

Une élégante déclinaison de l’univers d’Albin de la Simone. LE JOURNAL DE MONTRÉAL

Distribution/Production

Conception et composition Albin de la Simone
Son Jean-Christophe Tabuy
Lumière Manon Pesquet (TNB)

Avec
Batterie Raphaël Chassin Piano et synthétiseur Albin De La Simone Violon Anne Gouverneur ou Mélie Fraisse
Comédien Gilles Kneusé Violoncelle Maëva Le Berre Guitare Thomas Naïm Basse et cuica Pascal Parisot Comédienne Marie Payen

Production Théâtre National de Bretagne
Remerciements Le CENTQUATRE-PARIS, Philharmonie de Paris.
Un immense merci à Arthur Nauzyciel, Anne Cuisset, Emmanuel Pilaert et toute l’équipe formidable du TNB, Vincent Delerm, José-Manuel Gonçalvès et le CENTQUATRE, Vincent Anglade et la Philharmonie de Paris, Gaëlle Massicot-Bitty et l’Institut français, Anne Lorraine Vigouroux et le Consulat général de France à Québec, le Musée de la Musique, la Philharmonie de Paris, Sonia Bester et Madamelune.
... à Rémy Kolpa Kopoul

Presse

Les Films fantômes d'Albin de la Simone portent doublement bien leur nom. D'abord parce qu'ils n'existent pas stricto sensu, d'où̀ le titre du projet, pardi. Ensuite, parce qu'il s'agit néanmoins d'une "exposition-conférence-concert" qui se matérialise bien, mais de façon pour le moins sporadique. [...]
Les Films fantômes se déclinent en 2 temps. D'abord un concert où 2 comédiens lisent le synopsis d'un film imaginaire, récit romantique, farfelu ou aventurier, imaginé par Albin de la Simone [...] Ensuite, Albin de la Simone et ses musiciens interprètent le thème musical du film. Le concert dûment plié [...], le public est alors invité à visiter l'expo des films fantômes, qui contextualise les œuvres à grand renfort de photos de tournage, critiques publiées dans la presse, story-board, costumes et témoignages d'acteurs.
Un travail minutieux et drolatique, développé́ avec la complicité́ de personnalités comme les comédiens André́ Wilms, Laurent Lucas et Léa Drucker, ou les musiciens québécois Pierre Lapointe et Ariane Moffatt.
LIBÉRATION 

Aimant raconter des histoires, Albin de la Simone a inventé́ les films dont il rêvait de composer le thème principal. En posant quelques pierres ici et là, il suggère une série de longs métrages sans les montrer, construisant ainsi les fondations d’un tremplin depuis lequel l’imagination pourra décoller librement.
FILM FESTIVALS.COM

Reconnu pour son talent de musicien et de chanteur, Albin de la Simone a eu une idée folle : créer une rétrospective de films n'ayant jamais existé́ qui, alliant musique, lectures, exposition, et beaucoup d'imagination, se transformerait en happening unique et interactif. C'est ce qu'il propose aux spectateurs créatifs – et n'ayant pas peur d'être décontenancés.
LE HUFFINGTON POST (Québec)

L'idée de ces films-qui-n‘existent-pas est de lui. Il aime le cinéma. Il aime la musique de film. Il a eu envie, sans faire de film, de « se faire son cinéma ». Et qu'un public puisse en faire autant à ses côtés.
LA PRESSE (Canada)

9 films à réinventer, c’est mieux que 9 films trop bien expliqués, menu habituel.
Et l’originalité́ de cette initiative-là̀ nous donne envie de semer à tous les vents nos propres fragments de scenarios fictifs, à laisser germer dans la tête des passants.
LE DEVOIR (Canada)
1h15
  • Saison 21-22
TARIFS
PASS
Jeu
10.
03
20:00
25,50/33
15/23

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée et réaliser des statistiques d'audience du site. En savoir plus

J'accepte