< > < >

Tinariwen

©marie planeille

TINARIWEN - KEL TINAWEN (Feat

Représentation - Musiques du monde
17 Oct.
20:30 - 22:00

Tinariwen

Amadjar

Présentation

Un blues habité et profond, mêlé aux sons des guitares et aux chants traditionnels du Sahara, le groupe Tinariwen partage sur scène une transe et une poésie authentique venues du désert.

La musique de Tinariwen est née dans la poussière du sable, entre les dunes et les étoiles. Guitare à la main et bidon d’essence en guise de percussions, ces bergers nomades se retrouvaient autour du feu pour chanter leur histoire, la langue tamasheq et la fierté touareg. Contraint à l’exil, le groupe a quitté ses montagnes, entre le sud algérien et le nord du Mali, désormais aux mains des djihadistes et des trafiquants.
Depuis qu’ils ont dégainé leurs Fender, les seigneurs du désert ont conquis la planète et le gratin du rock. En ouverture des concerts des Rolling Stones ou des Red Hot Chilli Peppers, ils s’attirent les éloges de Robert Plant, Brian Eno, Thom Yorke ou Carlos Santana. Un succès international donc, et Tinariwen chante toujours avec la même ferveur l’amour de son désert et la défense de sa culture nomade menacée. Un chant et une musique engagés qu’ils défendent dans leur nouvel album, Amadjar (L’Étranger de passage*).

* Sortie prévue en septembre 2019

Une musique traversée de motifs de guitares impétueuses, transportée par des voix déchirantes, propulsée par la transe des percussions.
L’EXPRESS

Distribution/Production

Chant, guitare Ibrahim Ag Alhabib, Abdallah Ag Alhousseyni, Touhami Ag Alhassane, Elaga Ag Hamid
Chant, basse Eyadou Ag Leche
Chant, percussions Said Ag Ayad
Percussions Amar Chaoui

Production Astérios

Presse

C’est en Californie et au Maroc que le groupe phare du blues saharien avait enregistré son précédent album Elwan en 2017. Deux ans plus tard Tinariwen a choisi de revenir aux sources, installant son studio mobile dans un désert près de Nouakchott en Mauritanie pour graver, sous les étoiles, les sessions de leur neuvième album Amajdar.
Ambassadeurs d'un peuple touareg coincé entre l’exil et les conflits, les artistes maliens ont invité une pléiade d'artistes comme le fils du géant de la musique country Willie Nelson et guitariste de Neil Young, Micah Nelson présent sur le titre Taqkal Tarha, un blues touareg aux accents country avec ses percussions traditionnelles et ses guitares mélodieuses.
L'aventure nomade de l'album Amajdar a débuté par la rencontre de Tinariwen avec Noura Mint Seymali et du guitariste Jeiche Ould Chigaly puis s'est poursuivi avec des artistes comme Micah Nelson à la mandoline et au charango, le violoncelliste et compositeur Warren Ellis, membre des Bad Seeds de Nick Cave. Pour accompagner leur poésie militante, le groupe a aussi fait appel aux guitaristes Stephen O’Malley ‐ Sunn O ‐, Cass McCombs et Rodolphe Burger.
Amadjar aborde des thèmes politiques, sociaux, humanitaires et environnementaux persistants au Mali et met en lumière le sort du peuple à travers la musique. L’album, éloquent et émouvant, met en avant les obstacles auxquels la communauté Touareg fait face depuis l’indépendance du pays en 1960, à cause notamment des problèmes d’infrastructure, de services publics, de changements climatiques et de conflits politiques.
FIP

Depuis dix‐sept ans, le plus célèbre des groupes touaregs revient sans cesse à son essentiel : le désert et la route. Ce neuvième album, Amadjar, en est la preuve formelle.
LES INROCKS

Une musique traversée de motifs de guitares impétueuses, transportée par des voix déchirantes, propulsée par la transe des percussions.
L’EXPRESS
1h30
  • Saison 19/20
TARIFS
PASS
Jeu
17.
10
20:30
18/26
10/17

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée et réaliser des statistiques d'audience du site. En savoir plus

J'accepte