< > < >

Jusque dans vos bras - Les Chiens de Navarre - Teaser

Jusque dans vos bras

©Ph.Lebruman

Jusque dans vos bras

©Lolwillems

Jusque dans vos bras

©Ph. Lebruman
Représentation - Théâtre
26 Sep.
20:00 - 21:45
27 Sep.
20:00 - 21:45

Jusque dans vos bras

Les Chiens de Navarre / Jean-Christophe Meurisse

Présentation

Après d’inoubliables Armoires normandes, l’impertinent collectif des Chiens de Navarre revient chatouiller l’épineuse « identité française ». Le roman national réécrit par des cancres, voici une satire de la France contemporaine, délicieusement féroce et totalement hilarante.

Quelle est donc cette fameuse identité française qui fait tant débat de nos jours ? Pour aborder cette question, Jean-Christophe Meurisse et sa bande de fous furieux entreprennent une psychanalyse électrochoc de la France en convoquant quelques figures de notre Histoire et de notre actualité.
Sur une pelouse verdoyante, les dix comédiens enchaînent les tableaux déjantés. Des funérailles nationales qui virent au pugilat, un pique-nique avec empoignades politiques servies au dessert, le sauvetage surréaliste d’une embarcation de migrants… Dans cette tornade d’humour décapant surgissent Jeanne d’Arc, chaude comme la braise, le général Brahim de Gaulle, Obélix, un requin et un éléphant rose à bicyclette ! Le rire comme exutoire à nos névroses collectives. Jouissif !

Les Chiens de Navarre abordent les sujets les plus graves pour les torpiller avec un culot et un brio aussi drôles que dévastateurs. FRANCE INFO

Distribution/Production

Mise en scène Jean-Christophe Meurisse
Interprétation Caroline Binder, Céline Fuhrer, Matthias Jacquin, Charlotte Laemmel, Athaya Mokonzi, Cédric Moreau, Pascal Sangla, Hector Manuel, Brahim Takioullah, Maxence Tual, Adèle Zouane
Collaboration artistique Amélie Philippe Régie générale et création lumière Stéphane Lebaleur Régie générale et régie lumière Jérôme Perez Création et régie son Isabelle Fuchs Régie son Jean-François Thomelin Construction décors Flavien Renaudon Décors et régie plateau François Gauthier-Lafaye Régie plateau Nicolas Guellier Création costumes Elisabeth Cerqueira Habilleuse Sophie Rossignol Conception mannequin Carole Lallemand Direction de production Antoine Blesson Administration de production Allan Périé Chargée de production Alice Bambaggi
-
Production Chiens de Navarre Coproduction Nuits de Fourvière, Lyon / Théâtre Dijon Bourgogne, centre dramatique national / Théâtre de Lorient, centre dramatique national / L’Apostrophe, scène nationale de Cergy-Pontoise et du Val d’Oise / Scène nationale du Sud-Aquitain, Théâtre de Bayonne / Théâtre du Gymnase-Bernardines, Marseille / Le Volcan, scène nationale du Havre / La Filature, scène nationale de Mulhouse Avec le soutien du Channel, scène nationale de Calais / La Villette – Résidences d’artistes 2016 / Plateaux Sauvages, Établissement culturel de la Ville de Paris / Ferme du Buisson, scène nationale de Marnela- Vallée / T2G, Théâtre de Gennevilliers La compagnie Chiens de Navarre est soutenue par le Ministère de la culture et de la communication – DRAC Île-de-France et la Région Ile-de-France.

Presse

Les Chiens de Navarre abordent les sujets les plus graves pour les torpiller avec un culot et un brio aussi drôles que dévastateurs. 
FRANCE INFO

Ils décrispent les tensions, désossent ce que ça peut bien être un Gaulois, de nos jours, et envisagent le meilleur comme le pire, avec le rire.
LA NOUVELLE RÉPUBLIQUE

Le public est invité à tirer avec une corde une embarcation de migrants pour les sauver de la noyade, sur la musique du générique d’Interville. Faire de cette tragédie humaine, une épreuve d’un jeu télévisé, est un acte osé pour Jean‐Christophe Meurisse qui utilise le rire pour exorciser l’horreur. Une prouesse.
SCENEWEB.FR

Plus irrévérencieuse que jamais – mais sa lucidité lui autorise tous les excès –, la troupe des Chiens de Navarre prend pour cible une France rabougrie, qui préfère un repli sur soi nauséeux aux valeurs humanistes. A coups de scènes hilarantes, dont l’une des plus saisissantes est l’apparition du général de Gaulle en géant ahuri (on pourrait également citer les visions surréelles de Jeanne d’Arc et de Marie‐ Antoinette), le spectacle assassine ce qu’on appelle l'« identité française », ce tour de passe‐passe bien de chez nous qui légitime les mimiques moralistes, l’individualisme, le rejet de l’autre, le racisme. Qu’on entre dans le salon chic et blanc de bourgeois qui se croient progressistes, ou qu’on assiste aux funérailles houleuses d’un policier, le constat est le même. Mieux vaut rire que pleurer de la médiocrité ambiante. Ça tombe bien, c’est ce qui se produit.
TELERAMA
 
1h45
  • Saison 19/20
TARIFS
PASS
Jeu
26.
09
20:00
18/26
10/17
Ven
27.
09
20:00
18/26
10/17

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée et réaliser des statistiques d'audience du site. En savoir plus

J'accepte